/ / /

 

 

 

 

31 août - 19 septembre 2010

 

 

Nous partons de Puno au Pérou pour rejoindre Copacabana, en Bolivie. Nous prenons un bus colectur (13soles), la route est très jolie, nous longeons presque tout le temps le lac Titicaca. Nous arrivons trois heures plus tard après avoir passé la frontière sans problème.

Nous prenons une chambre dans l'hôtel Mirador (100bolivianos/11€ avec ptit dej) avec une vue superbe sur le lac. La ville est très touristique, mais tout de même assez agréable.

 

Isla del SolLe lendemain matin, nous partons en bateau (10bol/1€) pour l'Isla del Sol. Mais, l'île du Soleil n'apparaît que sous un temps nuageux et un climat vraiment froid.. Nous posons nos affaires (nous avons laissé les gros sacs à Copacabana) dans un hôtel de la partie sud et partons explorer à pied le reste de l'île. Celle-ci nous semble très jolie, mais nous regrettons vraiment le soleil qui aurait pu la mettre plus en valeur. La nuit, quant à elle, sera très froide !

 

Nous rejoignons ensuite Copacabana en bateau (20bol/2€ va savoir pourquoi c'est le double au retour..) où nous rencontrons un couple de Français, Sophie & Julien, eux aussi en tour du Monde. Nous mangeons ensemble et nous nous retrouvons dans le même bus pour La Paz. Là, nous trouvons un hôtel sympa (hotel Fuentes, 160bol/16€ avec ptit dej).

 

La Paz est la capitale la plus haute du Monde et est étagée de 3200m à 4000m, autant dire qu'on est vite essoufflés dans les montées ! Les premiers jours, nous nous reposons, surtout Sophie qui a eu encore des crampes d'estomac sur l'Isla del Sol. Nous consultons un médecin conseillé par l'ambassade de France. Après analyse, il s'avère que So a attrapé la salmonellose (bactérie présente dans des aliments contaminés) au Pérou.. Ce n'est pas très grave et heureusement après une piqure ça va beaucoup mieux !

 

Vallée de la LunaNous visitons ensuite le vieux quartier avec le marché des sorcières (herbes, pierres, foetus de lama..), le quartier San Miguel, sans grand intérêt à part les boutiques.  La circulation des voitures est orchestrée par des zèbres plein d'entrain, ce qui amuse tout le monde.

Puis, nous partons voir la vallée de la Luna, située près de la capitale. Ce canyon a été érodé par l'eau en de multiples cheminées de fées. Une petite balade d'une heure permet de les apprécier au plus près..

Le lendemain, nous partons en bus (25bol/2,5€) pour la ville de Cochabamba, située à 7h de route au sud de la capitale. Nous descendons de 2000m, nous avons donc la sensation de passer de l'hiver à l'été en une seule journée ! Nous prenons une chambre au City hotel (180bol/18€ avec ptit dej, cityhotel42@hotmail.com) et arpentons les rues à la découverte de cette ville aux allures de station balnéaire sous le soleil.

La ville fête le soir même ses 200 ans d'indépendance. De petites tribunes sont installées sur la place principale et un groupe local vient y faire un concert plusieurs heures durant. Ambiance familiale sympa et détendue avec habitants qui agitent des mouchoirs blancs au rythme de la musique..
CochabambaNous nous rendons aussi au pied du Christ de la Concordia à l'aide d'un téléphérique. Nous pouvions y aller en marchant, mais 1350 marches à 2500 mètres d'altitude sous un soleil de plomb nous ont fait choisir la facilité. Haut de 33 mètres, il ressemble beaucoup à celui de Rio, bras écartés, et vêtu tout de blanc, mais le dépasse de quelques centimètres. Nous comptions quand même gravir les 150 marches à l'intérieur du corps mais à notre grande surprise, l'accès est fermé. Tant pis, nous ne verrons pas ce que voit le Christ, mais la vue de ses pieds est déjà pas mal ! ;)

Nous prenons de nuit un bus direction Sucre (10h de route) et arrivons à 6h du matin. A notre arrivée sur la place principale Plaza 25 de Mayo, nous y voyons tribunes et chaises installées ; le taxi nous explique que c'est la fête de la ville (fête de la Vierge de Guadeloupe). Super, nous retombons pile au bon moment. Nous trouvons un charmant petit hôtel Las Torres (190bol/19€ avec ptit dej) ; il ne reste plus qu'une seule chambre, tout est complet !
Une fois installés, nous faisons une petite sieste et sommes réveillés en fanfare aux alentours de midi ; la fête a commencé !!! C'est un défilé dans les rues de danseurs et de musiciens venus de tout le pays. Les costumes vont du très sobre au très étincelant et les danses sont toutes différentes.
SucreNous restons une bonne partie de la journée à prendre des photos et des vidéos.

 

Après une petite pause diner, nous redescendons dans les rues, et le défilé, lui, ne s'arrête toujours pas : les groupes se suivent, il doit bien y en avoir plusieurs centaines ! Un feu d'artifice vient mettre encore plus de couleurs, les passants dansent dans les rues, la bière coule à flot et les petits stands de viandes grillées font fureur. Nous partons nous coucher fatigués et apprenons le lendemain matin que la fête s'est terminée à 2h du matin ; 14h de défilé non stop avec des groupes tous différents, à inscrire dans le livre des records !

Nous nous motivons le matin pour aller voir le fameux marché de Tarabuco, qui se déroule tous les dimanches. Selon notre guide (Routard), il est célèbre dans toute la Bolivie et vaut vraiment le déplacement (plus de 2h aller-retour). Le marché est effectivement typique, beaucoup de villageois arborent leur costume traditionnel et il y a peu de touristes. Mais bon, même si le marché est assez étendu, il n y a, en fait, pas grand chose ; certes, de très beaux textiles mais comme dans beaucoup d'autres marchés, et la place des fruits et légumes est très peu fournie. Bref, nous sommes très déçus d'avoir fait toute cette route pour si peu, même si c'est très authentique. Disons, qu'il y a peut-être beaucoup de marchands qui sont restés chez eux, suite à la grande fête de la veille...

 

Nous rejoignons ensuite la ville de Potosi en bus (15bol/1,5€) où nous prenons une chambre dans l'hôtel Felimar (130bol/13€ avec ptit dej). Le soir, nous retrouvons Sophie & Julien et un autre tourdumondiste, Gauthier, avec qui nous allons dîner. C'est la dernière fois que nous les voyons, vu qu'on va en sens inverse maintenant. On leur souhaite de bonnes découvertes dans la suite de leur voyage..
Le centre ville de Potosi est classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco, ses places et ses ruelles sont bien agréables. Avec le soleil, pendant la journée il fait relativement bon, mais dès que le soleil se couche, il fait vraiment froid ! Nous sommes remontés à 4000m et cela se fait sentir..

PotosiNous visitons le centre ville et ses églises, ainsi que le marché et ses nombreuses ruelles. L'après-midi, nous allons voir le musée de la Monnaie. La visite se fait obligatoirement avec un guide qui nous explique la fabrication des pièces qu'il y avait à Potosi. Les machines sont impressionnantes et nous apprécions beaucoup la salle des minéraux avec les pierres brutes de quartz, diamant, lapis-lazuli... l'or, l'argent et le bronze.

Le lendemain, nous prenons un bus (30bol/3€) pour la ville d'Uyuni, située à 6h de route. Les vues sont magnifiques, nous sommes dans les Andes et à chaque virage les paysages changent.
La ville d'Uyuni est située au milieu de nulle part, elle apparaît au détour d'un virage, entourée de rien ! Un peu une impression de bout du monde dans cette ville, sans charme, faite de ciment et surtout d'agences touristiques pour visiter le Salar et le sud Lipez. Il y en a une soixantaine et il est dur d'en élire une tellement elles proposent toutes le même parcours à des prix similaires. Nous choisissons l'agence Oasis, elle nous paraît sérieuse de par toutes les informations qu'elle nous donne. Nous payons 750bol (75€) pour 3 jours/2 nuits dans le Salar d'Uyuni, le Sud Lipez et pour rejoindre ensuite le Chili.

Nous partons le lendemain, à 11h, avec deux Françaises (Anne-Emmanuelle et Zoé) et un couple allemand (Franz et Britta, qui parlent français ;) Nous nous entendons tout de suite bien et le voyage débute dans une bonne ambiance. Avec nous, il y a un guide/chauffeur (Javier) et une cuisinière qui nous préparera de bons petits plats.
UyuniNous commençons cette première journée de 4x4 en allant voir le cimetière des trains. D'anciennes locomotives et wagons ont été abandonnés, pas très loin de la ville, sur les rails qui les emmenaient autrefois chargés d'argent, de bois ou de matériaux. Aujourd'hui, le lieu garde un côté mystérieux que nous apprécions beaucoup.
Nous nous dirigeons ensuite vers le Salar d'Uyuni. Symbole par excellence de la Bolivie et que nous attendons de voir depuis des mois ! Le nombre incalculable de photos que nous avons pu voir n'enlève en rien le contentement de sa contemplation. Après avoir vu la récolte du sel, nous nous retrouvons vite au milieu d'une immensité blanche aveuglante s'étendant à perte de vue. Sur le sol, le sel forme des hexagones qu'il est beau d'observer dans une lumière rasante. Malheureusement, nous sommes en plein milieu de journée et nous n'aurons pas la chance de voir le Salar au coucher du soleil.. C'est aussi ça de voyager en groupe ! Mais, à part ceux qui louent un 4x4 (très cher) et ceux qui le font en vélo (euh, oui ils sont fous !), on n'a pas trop le choix, il faut suivre le guide..
Néanmoins, nous avons des pauses régulières et le chauffeur s'habitue vite à nos demandes d'arrêts pour faire des photos ; ) Nous visitons un ancien hôtel de sel, entièrement construit en sel, des murs aux meubles à l'intérieur. Nous déjeunons sur l'île Pescado, enfin c'est comme ça qu'on nous la vendu mais il semblerait que ce soit plutôt l'île  d'Incahuasi, des centaines de cactus poussent ici et renforcent l'impression de désert. Salar d'UyuniAprès quelques photos sur le salar, nous repartons et étant en pleine discussion dans la voiture, nous ne nous rendons même pas compte qu'on a quitté le salar. Une visite rapide mais qui vaut vraiment le coup !
Nous continuons notre route à travers un désert de pierres jusqu'à des grottes découvertes en 2003 par deux hommes de la région. C'est l'un d'eux qui nous fait la visite. L'une d'elle est entièrement tapissée d'algues fossilisées ressemblant à de petites toiles d'araignée ! La deuxième, la grotte du diable, rassemble en fait plusieurs tombes.
Sur la route, nous apercevons beaucoup de vigognes qui profitent de ce pâturage géant à leur guise. Nous arrivons en fin d'après-midi dans un petit village qui semble désert. Un petit maté de coca nous est servi avec des gâteaux, puis nous partons visiter le village en amoureux à la tombée du jour. Nous remarquons vite qu'il n'y a pas grand chose à part une école et trois terrains de foot ! Nous dormons bien emmitouflés, car il fait vraiment froid dehors.

 


Le lendemain, réveil à 6h, nous partons voir le désert des soldats (désert de pierres debout) et le volcan Ollague, qui est toujours en activité. Nous nous dirigeons ensuite vers les lagunes qui se trouvent dans les 4000m d'altitude et où vivent trois sortes de flamants roses. Les couleurs sont vraiment magiques et les flamants roses, plus ou moins farouches, volent devant nous en déployant leurs grandes ailes. Ils ont souvent leur tête dans l'eau pour manger les petits organismes qui donnent aussi la couleur aux lagunes.
Sud LipezNous déjeunons face à l'une d'elles, entourés d'oiseaux et devant un volcan bordé d'eau turquoise. Sur le chemin, Franz et Breta nous font connaître la musique allemande et suédoise. Le chauffeur nous arrête devant des rochers jonchés de mousses vertes qui servent de combustible. Juste à côté, nous apercevons des viscaches, petits mammifères entre le lapin et le chinchilla. Ils sont assez curieux et se rapprochent un peu du véhicule avec prudence, on les soupçonne d'être nourris de temps en temps par les touristes.. Nous en verrons quatre de plus ou moins près. Nous terminons la journée face à la laguna Colorada, qui possède une couleur rouge tout à fait exceptionnelle. Là encore, des flamants y vivent, ainsi que de petits oiseaux.
Notre refuge pour la nuit est cette fois un dortoir pour notre petit groupe. Nous discutons et jouons aux cartes une bonne partie de la soirée. Le couvre feu est assez tôt, mais cela ne nous dérange pas, nous sommes tous fatigués et le réveil du lendemain est à 5h..
La nuit est très froide, nous sommes à plus de 4500m et on manque un peu d'oxygène aussi.

Aujourd'hui, nous fêtons notre première année de voyage. Eh oui, déjà un an que nous sommes sur les routes. Pour fêter ça, nous soufflons une petite bougie devant de somptueux paysages et nous choisirons un bon resto ce soir au Chili.
Sud LipezNous nous levons aux aurores et nous nous dirigeons vers le geyser Sol de Mañana. Au lever du soleil, la lumière est magnifique à travers les vapeurs. Nous allons ensuite vers un lieu bien connu pour son bain chaud (dans les 30°). Beaucoup se baignent, mais à 7h du mat et avec le froid qu'il fait, nous n'avons pas trop envie de nous mettre en maillot.. Nous préférons faire des photos de la rivière à demi gelée d'où s'échappent les vapeurs d'eau chaude.
Après le petit-déjeuner, nous repartons pour les lagunas Verde et Blanca. La couleur n'est pas vraiment verte car il n'y a pas trop de vent et c'est celui-ci qui remue les petites algues au fond du lac qui lui donne sa couleur particulière.
Quant à la laguna Blanca, son nom vient de la neige et du gel qui la recouvrent au mois de juin.

Puis, nous arrivons à la frontière du Chili où nous disons au revoir à nos compagnons de voyage. Merci encore à eux pour ces trois jours très sympa et bon voyage ; )
Nous prenons ensuite un bus qui nous emmène jusqu'à San Pedro d'Atacama au Chili.





Hébergements : hôtel, hostal, hospedaje
Transports : bus, taxis, collectivo, 4x4

Guides : Routard Pérou - Bolivie, Lonely Planet South America



Les lieux que nous avons préférés :
- lac Titicaca
- Vallée de la Luna
- Cochabamba et son Christ
- Sucre
- Salar d'Uyuni
- Sud Lipez


Ce que nous avons aimé :
- les prix pas chers
- toutes les fêtes et défilés
- le bon pain !
- les magnifiques paysages du Salar et du Sud Lipez
- les flamants roses des lagunas


Ce que nous n'avons pas aimé :
- les routes pas toujours en bon état
- le froid et le manque de chauffage en altitude !

 

 

 

BOLIVIE

Partager cette page

Repost 0
Published by