/ / /



7 janvier - 21 février 2010



Pas prévu initialement dans notre périple, nous ajoutons cette destination car beaucoup de personnes nous en ont dit du bien. Voilà tout l'intérêt de voyager librement, sans contraintes de temps et de lieux. Pouvant y rester 3 mois, nous décidons de partir à la découverte des temples Maya du Yucatan et du Chiapas, pour ensuite rejoindre le Guatemala.

P1070866Nous arrivons au Mexique à Cancun où nous restons juste le temps de prendre un bus pour Playa del Carmen, un peu plus au sud. Cette ville, assez touristique, est mignonne et paisible.
Nous trouvons un petit deux pièces avec balcon (et wi-fi ; ) donnant sur la rue piétonne, que nous décidons de louer pour une semaine (ici, les prix sont abordables!). Notre rue regorge de magasins et le contraste avec Cuba nous fait bizarre.. Loin d'aimer les boutiques de souvenirs, nous apprécions tout de même d'y retrouver des produits familiers (tel que le nutella ! enfin.. lol).
La plage est elle aussi très agréable, mais nous n'en profitons pas encore, le temps s'étant rafraîchi (rien à voir avec la France, mais 18° degrés c'est froid quand même ; ) Nous réussissons à dégoter un lonely planet d'occasion sur le Mexique en anglais, un gros pavé mais super riche en bonnes infos ; ) et Sophie échange un de ses livres pour continuer à dévorer des romans et récits de voyages..

Après une bonne semaine de farniente (Playa del Carmen invite vraiment à la détente!), nous partons à la découverte de notre premier site Maya : Tulum (qui signifie clôture, à cause des remparts protecteurs de la cité). Nous trouvons une chambre dans une auberge de jeunesse, pas très loin des ruines et de la plage.

P1165908Le site des ruines (entrée 51 pesos) est assez grand et bien conservé (plusieurs bâtiments ont été restaurés), on peut se rendre compte de la cité que c'était. La naissance de cette cité remonte à 564 et la cité Maya de Coba l'utilisait comme un important port de pêche et de commerce.
Entourée de remparts d'un côté et de la mer de l'autre, l'impression est grandiose (surtout si vous avez la chance d'avoir un rayon de soleil..). Vous pouvez vous poser sur l'herbe ou sur les petits bancs et regarder les iguanes s'ébattre librement dans ce grand lieu d'histoire.
A côté des ruines se trouve une longue plage de sable blanc extrêmement fin. On croirait marcher dans de la farine, c'est très agréable, massage de pieds garanti !!
Au retour, un orage tropical éclate et nous voilà trempés. Heureusement, des Mexicains nous invitent gentiment à nous mettre à l'abri.

Tulum, Grand CenoteUne des grandes particularités de la région sont les cénotes (grottes semi-immergées où l'on peut faire de la plongée et du snorkeling). Nous louons donc des vélos pour aller voir le Grand Cenote. Equipés de nos masques et tubas, nous explorons les fonds d'un superbe bleu avec quelques petits poissons tropicaux ; on se croirait dans un grand aquarium par moment. Nous allons ensuite nous promener sur la belle et longue plage de Tulum avec de la farine en guise de sable et une eau turquoise comme sur les cartes postales ; le tout dans une ambiance décontractée.  Nous attendons toujours le soleil, qui joue à cache-cache mais ça ne devrait tarder !

Le jour suivant, nous nous dirigeons vers Valladolid, afin de découvrir les sites Mayas d'Ek Balam et de Chichen Itza.
Nous y trouvons une chambre pour 220 pesos (environ 12€). Malheureusement, Arnaud dort très mal et se réveille avec plein de petites plaques rouges.. les puces de lit se sont bien régalées ! Nous changeons de chambre mais, apparemment, c'est dans tout l'hôtel ! C'est là qu'on est heureux d'avoir nos sacs de couchage !
Valladolid est une petite ville aux façades colorées. Ca fait plaisir de voir une vraie ville mexicaine avec plus de Mexicains que de touristes !
Ek Balam
Nous prenons un taxi collectif pour aller visiter le site maya d'Ek Balam (Jaguar noir). Ce site archéologique est peu fréquenté des touristes car les fouilles n'ont commencé qu'en 1994. Et il est l'un des mieux conservés car les Mayas l'ont recouvert de terre avant l'invasion d'ennemis.
La vue depuis l'acropole est superbe, la forêt s'étend sous nos yeux à perte de vue et les vestiges d'Ek Balam se dressent ça et là à travers la végétation..

Chichen ItzaChichen Itza est carrément différent ; dès notre arrivée sur le parking avec le "collectivo" (mini-bus local) nous savons que nous sommes dans un lieu très très, voir trop touristique. Des rangées de bus sont garées de tous les côtés, et un nombre incalculable de groupes de touristes se ruent vers l'entrée. En même temps, le site de Chichen Itza est classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco et se trouve parmi les sept nouvelles merveilles du Monde (nous ne pouvons qu'approuver!).
Heureusement, le site est tellement grand qu'on peut quand même respirer un peu. La pyramide est superbement bien conservée, mais nous ne pouvons pas grimper au sommet car c'est aujourd'hui interdit suite à de nombreuses personnes mortes en tombant de l'escalier abrupt. Nous longeons le côté est du site puis l'ouest où nous pouvons encore imaginer le temple des sacrifices, les lieux de prières, les terrains de jeux, le marché couvert, et l'observatoire.

Nous nous dirigeons ensuite vers la ville de Merida où nous trouvons une chambre dans une auberge de jeunesse où nous rencontrons quatre autres Français voyageurs : Jérémy et Florian, ainsi qu'Hanane & Bruno. Cette ville est plus grande que la précédente, néanmoins elle reste à taille humaine et est très agréable à parcourir.
Nous allons voir le marché, puis nous nous dirigeons vers le grand parc de la ville (Parque Centenario), qui fait penser au Jardin d'Acclimatation avec des attractions pour les enfants et un zoo (entrée gratuite). Nous pensions y voir des espèces du Yucatan (comme indiqué sur notre guide), mais il recense, en fait, des animaux du monde entier : lions, léopards, panthères, pumas, hippopotames, girafes, zèbres, autruches, chimpanzés, singes, serpents, iguanes, perroquets, toucans, lamas, paons, crocodiles, tortues.. Si certains tournent en rond dans leur cage, d'autres paraissent en bonne santé et se reproduisent. En somme, une bonne balade pour un après-midi en famille.
On a seulement mis les photos des animaux que l'on rencontrera peut-être en liberté en Amérique Centrale et Sud..

UxmalLe lendemain, nous allons visiter le site maya d'Uxmal avec Jérémy et Florian. Ce site est peu fréquenté des touristes et bien que beaucoup moins important que Chichen Itza, il est néanmoins très intéressant à voir. Ce sont des grands prêtres et des chefs qui formèrent ce centre de cérémonie entre les années 600 et 900. Ce fut une des plus grandes capitales de la région maya. La caractéristique de ces bâtiments est le style Puuc ("petites collines" en maya) : murs lisses avec une profusion d'ornements sur la partie supérieure. Il possède aussi la seule pyramide à base ovale (la pyramide du Devin).

Du haut de la grande pyramide, on peut voir, comme à Ek Balam, la forêt s'étendant jusqu'à l'horizon..

 

Nous partons le dimanche pour Celestun, petit village de pêcheurs, en bord de mer, sur le Golfe du Mexique. Nous avons droit à un petit accueil en musique, dû au cours de danse de petits Mexicains sur la plage, en bas de notre chambre. Nous logeons à l'hôtel Maria Del Carmen avec vue sur la mer (200 pesos la nuit, 11€).
Une fois arrivés dans ce lieu paisible et authentique, préservé du tourisme de masse, Sophie se rend compte qu'on lui a volé des sous-vêtements lors d'une lessive à l'auberge de jeunesse de Merida (Olivier & Doris, vous nous avez porté la poisse! lol).

 

CelestunEntourés par la réserve de la  biosphère Ria Celestun, nous ne pouvons louper de parcourir ces lieux. L'accès ne se faisant que par voie d'eau, nous sommes obligés de les parcourir avec un organisme. Les gros bateaux à moteurs remplis de touristes ne nous branchant pas du tout, nous optons pour la coopérative locale (Dzinitùn).
Au moins, tout l'argent va aux locaux et nous ne serons que deux (pendant toute la traversée) dans une petite barque, accompagnés de Tomas, un guide très sympa.
Nous passons d'abord par la mangrove où nous apercevons hérons, ibis, canards du Canada, petits aigles et bécasses. Tandis que nous sommes en train de nous faire dévorer par les moustiques (oui nous aimons bien ne pas mettre de lotions dans ces moments là!), nous voyons au loin toute une famille de raton-laveurs ; le temps de prendre une ou deux photos assez floues, les voilà déjà repartis.. Il y a très peu d'eau, donc nous nous enlisons souvent ; jusqu'à descendre de la barque pour aider Tomas (on devrait peut-être se mettre au régime..). Là, le sol est tellement mou qu'on s'enfonce comme dans du sable mouvant, c'est impressionnant !
Nous arrivons ensuite à la rivière de Celestun. Dès les premiers mètres, nous sommes éblouis par la beauté des lieux. Nous nous croyons dans un reportage de National Géographic, que l'on peut voir à la télé ; sauf que cette fois on est en plein dedans. Il n'y a aucun bruit sauf le chant des oiseaux. Aux oiseaux précédents viennent s'ajouter des pélicans et surtout l'oiseau emblématique de la région : le flamant rose.
Pendant une heure ou deux (en fait, nous n'avons aucune notion du temps passé), nous les prenons en photo sous toutes les coutures, et grâce aux jumelles prêtées par la coopérative, nous pouvons les observer comme s'ils étaient juste devant nous. Nous glissons ensuite jusqu'à la berge où nous attendent des vélos afin de retourner au point de départ.

Bref, une matinée magnifique et un tour à ne pas louper si vous êtes dans la région !
Nous retrouvons ensuite notre marchande au marché où nous achetons chaque jour notre repas du soir. Celle-ci nous fait goûter des fruits locaux (nous n'avons pas retenu les noms !) et nous donne les ingrédients pour faire une salade mexicaine (ensalada mexicana) : tomates, concombre, chou, piments, avocat, sorte de persil, citron, oignon... délicieux mais un peu forts les petits piments !

 

CampecheAprès plusieurs jours paisibles passés à Celestun, nous nous dirigeons vers Campeche, plus au sud sur la côte du Golfe du Mexique. Pour cela, nous devons retourner en car jusqu'à Merida pour en reprendre un autre à l'autre bout de la ville pour Campeche. Heureusement, tout se combine bien et nous n'arrivons pas trop tard à Campeche. Cette ville est classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO et on comprend vite pourquoi en sillonnant ses rues.. Toutes les façades du centre historique sont colorées, les rues pavées, la place principale est entourée d'arcades, avec une grande église éclairée de nuit et elle est toujours pleine de vie, de petits marchands, de joueuses de loto, de cireurs de chaussures, d'enfants jouant..
Nous trouvons une auberge de jeunesse donnant sur cette place et nous mangeons le soir sur les petits stands, en assistant à un concert sur la place.
Un peu plus loin, se trouve un rassemblement de tunning. C'est marrant de voir des coccinelles (modèle très répandu au Mexique) complètement transformées !
Le lendemain, le temps est pluvieux, nous nous promenons sur le Malecon (bord de mer), situé un peu plus loin et bien tranquille. Que faire par temps de pluie un dimanche en pleine ville ? Aller au cinéma bien sûr ! Nous voyons donc notre premier film en espagnol (heureusement qu'il y avait les images ; ) : Avatar. On a quand même bien compris l'histoire, si ce n'est les dialogues.. Nous continuons ensuite la découverte de la ville et mangeons le soir sur la place, comme la veille, en testant un autre stand !
Nous repartons avec une très bonne impression de cette ville colorée et tranquille.

Pour la suite, nous avons repéré la Laguna de Terminos. Mais ne trouvant aucune info sur ce lieu et ayant tout notre temps.. nous décidons d'aller voir sur place de quoi il retourne ! Pour ce faire nous devons loger à Ciudad del Carmen. Cette ville ne figurant pas sur notre guide, nous improvisons sur place à la recherche d'un hôtel bon marché. Nous le trouvons après un petit tour de la ville, où nous nous apercevons qu'il n'y a pas grand chose à faire. Néanmoins, le centre ville est mignon et tranquille. Au moins, c'est un endroit 100% mexicain, nous ne croisons aucun touriste !
Nous partons le lendemain pour le célèbre site Maya de Palenque ! Plusieurs voyageurs rencontrés auparavant nous ont conseillé de loger entre la ville et les temples. Notre guide est de cet avis et conseille un lieu s'appelant El Panchan. Petit bungalow en pleine jungle, nous nous voyons déjà en "Moi Tarzan, toi, Jane".
Une fois sur place, nous sommes assez déçus. La soi-disant jungle est au bord de la route et les bungalows sont collés les uns aux autres. Le notre est humide à souhait, les draps aussi. Heureusement, nous avons une petite terrasse avec vue sur quelques arbres, une clôture barbelée et un petit ruisseau avec parfois des odeurs plus que douteuses.
La nuit on peut entendre des bruits d'animaux sauvages, mais à part la musique à fond du bar d'à côté, même si très bonne, et les voisins d'au-dessus et d'à côté allant aux toilettes, nous n'entendrons pas grand chose. Bref, nous sommes à "gringoland" en mal d'aventure et d'exotisme. Il y a tout de même un point positif : le restaurant Don Mucho's où la musique live et la nourriture sont toutes deux très bonnes.

Palenque

Nous passons la journée suivante sur le lieu mythique de Palenque. "La cité des Grands Seigneurs", bâtie en l'an 100 avant J.C. et habitée jusqu'à l'an 783, se dévoile petit à petit à travers la jungle luxuriante, celle-ci ayant même repris ses droits sur certains édifices..
Ce site est splendide, tant par la diversité des bâtiments (Palais, temple du squelette, temple de la Croix, temple du Soleil..) que par son environnement (jungle, cours d'eau et cascade). Nous apercevons des singes dans les cimes des arbres et entendons des oiseaux exotiques tout le long de la visite. Il reste pas mal de bas-reliefs et un peu de peintures expliquant la vie de l'époque et surtout montrant les souverains de la cité.
Nous pouvons apercevoir la tombe de Pacal (Bouclier Solaire) et rentrer à l'intérieur du Palais.
A la sortie, nous vous recommandons les petites marchandes de tacos sur la droite..
C'est en revenant à pied de notre superbe visite (notre préférée du Mexique), que nous apercevons qu'à 500m de notre réserve à touristes, deux lieux splendides s'offraient à nous. Mayabell et Elementos Naturales valent vraiment le détour : piscine, bungalows espacés, intimité assurée et comble de tout, nous aurions enfin pu faire du camping. Ayant déjà passé une nuit, et payé pour la suivante, nous regrettons de ne pas avoir sillonné les environs avant.
Nous ne déménageons pas dans l'un de ces petits paradis car les alentours de Palenque étant assez pauvres, cela n'aurait pas eu grand intérêt !


San Cristobal de las CasasNous partons ensuite pour San Cristobal de las Casas, où nous trouvons une auberge de jeunesse près du centre ville. Mais étant réveillés très tôt le matin, nous changeons le lendemain pour l'hôtel d'à côté (Posada Las Casas : hposadalascasas@hotmail.com), plus tranquille et moins cher (200 pesos, environ 11€).
Cette ville située à plus de 2300 m d'altitude et entourée de montagnes, respire le bon air. Le centre historique est très coloré, il y a des rues piétonnes un peu partout et les échanges avec les gens sont plus authentiques.
Nous restons donc une petite semaine à visiter cette ville et ses alentours. Nous avons envie d'aller dans tous les restaurants et de goûter à tout sur les petites échoppes dans la rue tellement les odeurs sont bonnes quand on passe devant.
Néanmoins, pour changer un peu de saveurs sur nos palais, trop habitués aux tacos (on adore toujours quand même !), on se fait un resto Libanais et un resto Français (pour revenir aux sources ; ). Ce dernier est dirigé par Pierre, un Français expatrié au Mexique depuis 40 ans. Sa cuisine est vraiment délicieuse, ça fait du bien de retrouver le bon pain, les pommes de terre, le filet mignon, la tarte tatin et la mousse au chocolat noir, le tout accompagné d'une bonne bouteille !
Là, nous rencontrons un autre couple de Français, Deborah & Jacques-Yves, qui y viennent pour la seconde fois (c'est vous dire si c'est bon !) et nous discutons toute la soirée.. Ils nous proposeront même de ramener un petit paquet pour notre famille. C'est toujours agréable de rencontrer des gens sympas à l'étranger, qui nous font garder le lien avec nos proches (malheureusement, ils se feront voler leurs affaires, avec les notres, dans leur voiture de location à Oaxaca.. pas de chance et plus de cadeaux !).

San Cristobal de las CasasLe marché de la ville vaut le détour, il est immense et on y trouve vraiment de tout. Les étals sont magnifiquement bien présentés avec des fruits et légumes empilés de telle façon qu'on se demande bien comment ils tiennent !
Le petit musée de la médecine, situé un peu plus loin, montre la médecine traditionnelle Maya : les fleurs et les plantes qui guérissent les maux tels que les migraines, les maux de ventre, la fièvre, mais aussi la dysenterie, le diabète etc Une petite boutique adjacente vend ces médecines naturelles.

La nuit a été difficile pour Sophie : terribles maux de ventre, vomissement.. Après consultation chez le médecin du coin, une bonne gastro est détectée ! Deux jours de lit avec du riz et de l'eau et ça devrait aller mieux..

Deux jours plus tard, c'est le tour d'Arnaud.. C'est tellement plus sympa de tout partager !

Heureusement, on a tout notre temps, donc on peut se permettre de "glander" un peu, d'autant plus que cette ville est très agréable !

 

Quelques jours plus tard, nous partons visiter le petit village San Juan Chamula niché au cœur des montagnes. Les Indiens vivant dans les alentours viennent y vendre leurs produits sur le marché de la place centrale.

 

A côté, se trouve l’église Saint Jean-Baptiste, assez particulière et qui vaut le détour. A l’intérieur, il n’y a pas de bancs, ni de Christ, seulement des Saints. A certain endroits, des aiguilles de pin fraîches jonchent le sol, pour absorber les mauvaises ondes. Les Indiens y perpétuent leurs rites ancestraux : ils y viennent seuls ou en famille, s’assoient ensemble par terre et allument des bougies à même le sol avant de commencer leur prière. Un coq est souvent à leur côté, attendant son sacrifice..

Les photos sont heureusement interdites, nous aurions même préféré les regarder depuis l’entrée pour ne pas les déranger davantage.

 

Nous finissons notre superbe séjour au Mexique dimanche où nous prenons un bus direction le Guatemala..

 

 

 

 

 

Hébergements : hôtels, auberges de jeunesse

Transports : bus, vélos, barque, collectivo

Guide : Lonely Planet Mexique

 

 

 

Les lieux que nous avons préférés :

- la plage de sable fin de Tulum

- les sites Maya d'Ek Balam et Uxmal dans la forêt

- la pyramide de Chichen Itza

- Celestun et sa réserve naturelle avec les flamants roses

- la ville de Campeche

- le site Maya de Palenque

- la ville de San Cristobal de las Casas

 

 

Ce que nous avons aimé :

- la cuisine mexicaine : tacos, tortas, guacamole..

- la gentillesse des Mexicains

- la culture Maya

- la vie pas chère

- les cenotes (grottes sous-marines)

- les oiseaux noirs criant dans les arbres sur les places des villages

- les crochets prévus dans les chambres pour accrocher son hamac

- les rencontres avec d'autres voyageurs

- le wi-fi présent dans pas mal de villes

- les chokis (cookies)

- le bon état des routes

- le réseau étendu des transports en commun

- le thé de Jamaïque

 

 

Ce que nous n'avons pas aimé :

- les puces de lit !

- le changement de température à San Cristobal

- les maux de ventre..

 

 

MAP Mexiqueb

Partager cette page

Repost 0
Published by